Rénovons le PS en Languedoc

Mobilisation en mi-teinte pour le congrès PS.

 

On aura connu congrès plus animé. Certes, les échanges ont parfois été virils entre les candidats ou entre les représentants de ces derniers dans les débats. Mais globalement, le débat a été très limité dans la fédération de l'Hérault, si on en juge par le nombre de débats organisés par les sections.

 

La première des raisons est la chute brutale des effectifs depuis le dernier congrès. Plusieurs sections, dans un département qui en comptait encore une centaine il y a peu d'années, n'existent plus. Pas étonnant qu'elles ne se réunissent plus. D'autres existent encore, mais elles ont tellement peu d'effectifs qu'elles se réunissent rarement. Le comité de préparation du congrès, conscient du problème, a organisé 5 réunions fédérales dont la dernière a lieu ce soir à Bédarieux. Mais même ces réunions fédérales n'ont pas réuni grand monde, à l'échelles des 800 à 1000 votants que l'on aura jeudi. bref, un part significative des militants n'a pas assisté à un débat, malgré une circulaire nationale qui prévoit l'obligation pour toute section ou regroupement de sections d'organiser un débat. A la décharge de certains secrétaires de sections, on a tellement mis de côté les règles de vote ces dernières années qu'on finit un peu par les oublier. Même la n°2 de la fédération, Julie Frêche de la 1ere section de Montpellier, n'a pas jugé utile, pour sa réunion de section d'inviter les représentants de Maurel.

 

Mais c'est promis, dès les résultats connus, on fera un comparatif de résultats pour les sections qui n'ont pas organisé de débat et les autres.



14/03/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 165 autres membres

Design by Kulko et krek : kits graphiques