Rénovons le PS en Languedoc

Le modèle danois : chiche !

 

Au-delà des petites phrases, la question du modèle danois mérite mieux que les propos culturalistes du président de la République. Critiquer la difficulté de réformer en France, c'est facile. Faut-il encore comprendre comment réformer...

Macron est habité par sa vision du pouvoir ancrée dans la figure du grand homme. Autant dire qu'il ne pourrait gouverner au Danemark. Rappelons que dans ce pays, toute réforme est intrinsèquement inscrite dans le dialogue social. On ne peut pas dire que ce soit ce qui caractérise le modèle Macron. Il faut dire qu'avec un taux de syndicalisation de 70%, le gouvernement n'a pas vraiment intérêt au clash

Sur le fond, il est de bon ton de glorifier le modèle de la flexi-sécurité adopté au Danemark. Abandon d'une partie du statut de la fonction publique, faible chômage, etc... Fait-il regarder le modèle dans sa globalité… pour ce qui est chômage, moins de 5% de chômeurs, de quoi faire rêver beaucoup de politiques français. Et le chômage n'est pas dégressif. Un chômeur touche 90% de son salaire pendant deux ans. On est loin du modèle français. Par contre, les demandeurs d'emploi doivent justifier d'une recherche d'emploi chaque semaine.

Pour ce qui est du secteur public, on a abandonné le statut de la fonction publique pour les fonctions non régaliennes. Soit. Mais les salaires sont plus élevés qu'en France. Un enseignant est payé 80% de plus qu'en France ! Globalement, les salaires sont plus élevés mais il n'y a pas de garanties d'emploi à vie. Pour autant, le mouvement syndical y est très fort. autant dire que les garanties accordées par les conventions collectives des salariés du secteur public restent élevées.

Alors, on l'applique ce modèle danois ? 



31/08/2018
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 166 autres membres

Design by Kulko et krek : kits graphiques