Rénovons le PS en Languedoc

Fin de campagne : il était temps que cela s'arrête...

 

Enfin ! Plus que deux jours et on en aura fini avec cette campagne des régionales. Dimanche, nous connaîtrons la nouvelle majorité qui mettra en oeuvre la fusion de nos deux régions.

 

Honnêtement, on ne peut pas dire qu'on a connu un débat sur la gestion régionale de grand niveau. Il faut dire, à la décharge des candidats, qu'on a connu un contexte politique assez particulier. Le premier tour a pâti du contexte national. Avec la vague d'attentats à Paris, les dernières semaines de la campagne ont été peu propices au débat régional. On en a fini par demander aux candidats leur politique de sécurité, une mission qui ne relève pas des régions !  Et le 2e tour, cela n'a pas été mieux... Le succès du FN au premier tour a largement préempté le débat des régionales. La question centrale est donc devenue celle du combat pour empêcher le FN de prendre des régions.

 

On reste donc quand même sur sa faim pour ce qui est de savoir ce que feront nos nouveaux élus régionaux. Mais bon, on en a l'habitude, tellement ces élections sont déterminées par le climat politique national. IL faut dire que les régions ne sont pas des collectivités de proximité, ce qui peut expliquer le côté abstrait de cette gestion pour le grand public, hors lycées et TER. Par ailleurs, les médias tendent, souvent à conforter cette nationalisation du scrutin, renvoyant essentiellement ces résultats au contexte politique national.

 

La deuxième caractéristique de cette campagne, c'est par ailleurs le faible niveau de mobilisation militante. Un meeting régional  de 1000 personnes pour une fin de campagne c'est peu. Et dans plusieurs  communes, on a eu les plus grandes peines du monde à trouver suffisamment d'assesseurs pour représenter le PS, je ne parle même pas de trouver suffisamment de gens pour éplucher les listes d'abstentionnistes. Le parti qui a le mieux mobilisé ses troupes, finalement, c'est le FN. Pour ma part, je n'ai jamais vu autant d'assesseurs FN sur les bureaux de vote.

 

Enfin, encore une fois, le FN a progressé aux élections locales, captant quelques 6 millions de voix. Encore une fois, on a poussé des cris d'horreur alors que cette dynamique est structurelle depuis plus de 15 ans. Et encore une fois, à défaut de traiter le problème, d'apporter des solutions, le FN progresse. On s'en sort (c'est en tout cas ce que nous dise les sondages à ce jour), en jouant la mobilisation de l'opinion au 2e tour, les médias devenant un vecteur déterminant pour mobiliser de nouveaux électeurs durant l'entre-deux-tours. Mais tout cela va être efficace encore combien de temps ? Aujourd'hui, le FN est le premier parti en voix dans l'Hérault au premier tour et peut très bien l'être dimanche. Quand va-t-on se décider à traiter la question ? Trop tard comme en PACA ou la gauche est en voie de disparition ? cette élection montre quand même de vrais paradoxes. On crie au loup mais si le loup n'était pas là, la droite nous aurait mis une raclée aux régionales. On ne veut pas du FN, mais on ne se donne pas forcément les moyens de traiter le problème. ET ce qui me chagrine le plus, c'est que Lundi, au final, comme le FN risque fort de ne rien gagner, on mettra encore une fois de côté la question... jusqu'au premier tout de l'élection suivante.

 

En attendant, les sondages donnent Delga gagnante dimanche. Je pense quand même que l'électorat est encore plus flottant que d'habitude et que rien n'est encore joué. Je reste étonné de voir que l'électorat LR-UDI ne bascule pas en partie vers le FN par exemple au 2e tour. Mais c'est vrai qu'on a le prisme de la droite languedocienne. Peut-être qu'en terre toulousaine, la droite est moins sensible aux sirènes du FN. En tout état de cause, heureusement qu'on a fusionné les régions... C'est rigolo de voir, d'ailleurs que le destin des candidats de l'Hérault qui ont signé la pétition contre la fusion devront leur avenir politique à cette même fusion.

 

En attendant, pour dimanche, voter DELGA tête de liste régionale de la gauche, et ROZIERE, tête de liste de l'Hérault.

 



11/12/2015
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 156 autres membres

Design by Kulko et krek : kits graphiques