Rénovons le PS en Languedoc

2017, année de tous les dangers pour le PS

 

L'année 2017 ne va pas laisser beaucoup de temps morts au PS. En janvier, entre les voeux et les galettes, il faudra organiser les primaires. Un premier défi qu'on mesure avec l'appel du parti en recherche de volontaires... Mais l'enjeu premier de ces primaires, ce ne sera pas qu'une question d'organisation. Quelle participation le PS sera-t-il capable, de nos jours, de susciter ? Un enjeu majeur quand on sera comparé aux 4,2 millions de votants à la primaire de droite. Pour ce qui est de celle de la Belle Alliance, on aurait pu rêver meilleur démarrage. Entre les petites saloperies balancées à droite et à gauche, le parti a proposé d'ouvrir sa primaire à Macron et Mélenchon tout en refusant d'autres organisations comme Nouvelle Donne. Ces choix ont leurs logiques. Je ne suis pas sûr que l'efficacité politique soit si évidente que cela. 

 

Passé les primaires, on rentrera en campagne, de la présidentielle jusqu'aux législatives. Autant dire que le calendrier va être chargé jusqu'en juin. 

 

Mais l'année politique ne va pas s'arrêter là. Une fois les vacances d'été passées, en novembre, ce sera le congrès du Parti. Un congrès de tous les dangers. Suivant les résultats de la présidentielle, c'est la question même de l'existence du PS qui pourrait se poser, ou en tout cas du PS tel qu'il existe aujourd'hui. Autant dire que l'épisode risque d'être tendu. Mais ce congrès sera aussi le dernier congrès avant les élections municipales de 2020. Bien heureux est celui qui pourra nous donner le résultat de ce congrès. Il est vrai qu'il dépendra beaucoup du score du PS à l'élection présidentielle. Mais il sera aussi déterminé par les nouvelles adhésions. Il n'y a que Cambadélis qui croit à l'arrivée de 500 000 adhérents. Il devrait d'ailleurs se contenter de fumer du tabac. Par contre,  avec un étiage de militants aussi bas, prendre le PS va devenir plus facile. Si on ne prend que le cas de la fédération de l'Hérault, 500 nouvelles cartes pourraient totalement transformer les rapports de force dans le département. On sera vite fixé. Les nouveaux adhérents, pour pouvoir voter au congrès, vont devoir adhérer avant la fin mars 2017. On suivra donc avec intérêt les travaux du BFA... 



18/12/2016
11 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 156 autres membres

Design by Kulko et krek : kits graphiques