Rénovons le PS en Languedoc

La semaine du réveil du PS héraultais

 

Il y aura un groupe socialiste lors du conseil municipal de ce soir à Montpellier. Ce n'était pas acquis il y a encore quelques jours. La modification du règlement intérieur et les petits conflits locaux internes au PS posaient la question de l'existence de ce groupe. Entre l'étiolement des soutiens du PS, la nécessité de régler les petits conflits de leadership et de trouver suffisamment de membres pour constituer un groupe, le problème n'avait rien de virtuel. Or, le PS a un groupe au conseil municipal depuis plus d'un siècle. On mesure l'enjeu s'il disparaissait. La semaine dernière, une réunion des cadres montpelliérains a vu la question abordée. Mais ni Delafosse ni Vignal n'étaient présents. Le 1er fédéral, comme à l'accoutumée, était aux abonnés absents sur la question. Finalement, face à la demande d'une partie des participants, une réunion a été programmée en début de semaine pour trancher la question. Bien évidemment, tout membre du PS devant adhérer au groupe du PS, il semblait évident que la chose la plus simple à faire était de lire les statuts et de les appliquer. Il faut croire que c'était trop compliqué. Il est vrai que la fédération applique les statuts... mais que quand cela sert son intérêt. C'est donc finalement la régulation de Kléber Mesquida, proche de Vignal et président du conseil départemental avec Delafosse qui a mis tout le monde d'accord. Vignal garde la présidence du groupe et Delafosse lui succèdera.

 

Ce problème réglé, la semaine est loin d'être finie. En effet, c'est ce matin que le bureau fédéral se réunit. Dans l'Hérault, le BF réunit, pour mémoire, des adhérents désignés au prorata des motions et les parlementaires. Bien évidemment, on va reparler de Montpellier puisque Bourgi veut instaurer rapidement un comité de ville dont on connaît, de fait, le futur président, un consensus se dégageant autour de Jean-Louis Gely. Par contre, on devrait avoir un débat, comme la semaine dernière, sur la composition du comité qui va regrouper les 10 sections de la ville. Entre la représentativité des différentes sections et la représentation des courants, la question risque de faire débat. Enfin, ce serait bien étonnant que l'on ne parle pas de la question des accords potentiels entre le PS et Saurel. Un point qui risque de montrer les clivages importants sur la question (voir notre post sur le sujet). Comme pour la question de l'accord des départementales, Bourgi va solliciter l'avis du BF et se retrancher derrière. Le tout est de savoir quelle sera l'option choisie. Enfin, on imagine qu'il va y avoir aussi débat sur l'actualité politique et sur le prochain conseil fédéral. On en saura un peu plus sur la date de ce dernier et surtout son contenu. Or, il sera quand même temps que ce conseil installe définitivement les instances fédérales, plus de 7 mois après l'élection... A ce sujet, on a des rumeurs insistantes sur la future présidence de la commission de contrôle des comptes, un organe important dans le contexte budgétaire difficile de la fédération. Selon ses rumeurs, qui restent à confirmer, c'est un proche d'Hussein qui devrait contrôler la gestion de ce dernier et du trésorier, un autre proche d'Hussein. Entre amis, c'est toujours plus simple...



28/01/2016
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 163 autres membres

Design by Kulko et krek : kits graphiques