Rénovons le PS en Languedoc

Préfet de région, le poste de tous les dangers !

C'est peu dire que le poste doit faire réfléchir les candidats quand on regarde les statistiques locales. Être préfet de l'Hérault, c'est accepter la réalité d'un poste éjectable... Soit le titulaire préfère jeter l'éponge, soit il se fait éjecter... Cette fois, ce sont les deux députés UMP de Montpellier qui lui font la peau si l'on en croit la presse locale. Pour une fois que ce n'est pas Frêche qui lui rentre dedans, c'est à désepérer du poste.
Le préfet Schott avait ces caractéristiques du corps préfectorale dans ses traditions les plus ancrées.... en bien ou en mal. Parfois rigide, il n'en demeure pas moins qu'il était d'abord un représentant de l'Etat et défendait sa vision de l'intérêt général. Son déplacement semblerait attester que ce n'est pas forcément cette vision là que défend l'UMP aujourd'hui. On souhaite bien du courage à son successeur. À la veille des régionales, on imagine que la pression de l'UMP sur certains dossiers sensibles (agglo, décharge, TGV...) va aller à son maximum. Il n'est pas dit que dans six mois le nouveau titulaire ne regrette pas la joie de vivre de la Seine St Denis.

Bon courage !


13/12/2008
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 173 autres membres

Design by Kulko et krek : kits graphiques