Rénovons le PS en Languedoc

Déchéance de nationalité : les socialistes lancent le débat dans l'Hérault...

 

Les voeux s'achevant, on rentre de plein pied dans la nouvelle année 2016. Les débats politiques reprennent et par quoi débuter si ce n'est pas réforme constitutionnelle et notamment la question de la déchéance de nationalité.

 

Quelques fédérations ont déjà pris à bras la question et des conseils fédéraux se sont déjà prononcés sur ce débat. Ce n'est pas le cas dans l'Hérault, département pour lequel nous ne connaissons toujours pas la date du prochain conseil fédéral. Le prochain bureau fédéral étant prévu le 28 janvier, le conseil fédéral ne devrait pas avoir lieu avant.

 

En attendant, localement, les initiatives commencent à émerger dans l'Hérault. Le premier a sortir du bois a été le député Patrick Vignal qui a souhaité consulter les élus et militants de sa circonscription. Finalement, il a même demandé à Bourgi une consultation de l'ensemble des militants de la fédération. Nous avons tous reçu un mail à ce sens de la fédération, proposant à ce qui souhaitaient donner leur position de leur faire à l'adresse suivante : consultationmilitanteps34@gmail.com.

 

Parallèlement, des militants de la motion B ont lancé un appel au vote contre donc voici la teneur :

 

Lettre ouverte de militants socialistes et de gauche aux députés et sénateurs socialistes de l’Hérault *

Au nom des valeurs fondamentales de la gauche,

votez contre la déchéance de nationalité !

 

 

Chers camarades, 

Il existe entre nous des désaccords, c’est la vie politique de notre parti.

Mais il y a des lignes rouges.

Proposer une révision de la Constitution, pour y introduire une proposition anti républicaine, qui vient au départ du FN que l’on prétend combattre, et qui s’oppose aux traités internationaux de défenses des droits humains, c’est une ligne rouge.

 

Nous vous appelons à refuser de voter une telle et à l’affirmer dès maintenant.

 

La déchéance de nationalité ne sera d’aucune utilité contre le terrorisme.

 

Cette mesure serait vécue comme un signe en direction des français binationaux pour leur dire : « vous êtes des citoyens de seconde zone ». Il a même été question de l’étendre à l’intégralité des citoyens français. Ces discussions renforceront l’extrême droite, le communautarisme et diviseront encore la Gauche.

  

S’attaquer à de tels droits est dangereux. Ce n’est pas simplement une politique différente des idées socialistes, cela en est l’exact contraire.

 

Députés, Sénateurs, nous vous mettons donc en garde contre ce basculement, qui est à l’opposé de nos valeurs, et vous invitons à dire clairement, sans d’éventuelles ambiguïtés qui permettraient au final quand même un tel vote : non à la déchéance de nationalité !

 

Pour signer cet appel, on peut le faire à l'adresse suivante : socialistescontreladecheance@gmail.com

 

 

En attendant, voici la position, sauf erreur de ma part, des parlementaires de l'Hérault sur le projet de loi tel qu'il est aujourd'hui :

 

Contre :Cabanel, Denaja, Mesquida

Pour : Le Dain, Roig

Pas encore positionnés: Dombre Coste, Vignal, Assaf

 

 

 



18/01/2016
8 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 165 autres membres

Design by Kulko et krek : kits graphiques