Rénovons le PS en Languedoc

Tribune libre : « Coup d'épingle au curare » par Caravette


Nouvelle tribune libre de Caravette :

Depuis jeudi, la « légitimité » de Paul Allies, professeur de Sciences Politiques à l'Université de Montpellier I, Secrétaire national du Parti socialiste, adjoint à la rénovation, conseiller régional en Languedoc-Roussillon est au « coeur » des articles de presse et des commentaires de la blogospshère.

Sa déclaration, qui affirme que le PS “va s’employer à construire une liste du Parti socialiste sans Georges Frêche”, ne laisse que peu de place à la spéculation, ni même à l'interprétation, change subitement la donne dans le cadre de la campagne des régionales de 2010.

Ne soyons ni naif, ni angélique, cette déclaration n'a surpris personne sur le fond. Il est clair que depuis longtemps Martine Aubry cherche à sortir le cas de l'ex-socialiste Georges Frêche de la campagne socialiste des régionales. Pas la peine de raconter, les tenants et les aboutissants de cete histoire, Frêche c'est le PS du passé, le PS version Hollande que tout le monde veut oublier. Par contre sur la forme, elle a fait l'impression d'une bombe. Les réactions de dénigrement subies par Paul Alliès le démontrent. Pourquoi une telle « explosion » médiatique par rapport une ligne politique connue ?

Elle perturbe une stratégie légitimante au long cours. Les différents sondages parus dans la presse, donnent deux fois Georges Frêche à 18 % (le PS soutenant un autre candidat) et une fois à 28 % (le PS le soutenant). Georges Frêche a compris depuis longtemps qu'il n'aurait pas le soutien du PS et souhaite donc que personne ne l'obtienne formellement. Mardi soir, il déclare à Narbonne qu'une dépêche AFP indique que le PS le soutient (L'Indépendant, 25/11) pendant que « ses » listes sont en cours de ratification dans les fédérations de Septimanie. C'est la stratégie de la double légitimité : en bas la ratification des listes (celle de l'Hérault fait l'objet d'un recours auprès du national par Kléber Mesquida, Midi Libre 26/11 et celle de l'Aude est contestée par une liste alternative, Midi libre 22/11), faisant suite au « plébiciste » du 1er octobre et en haut le national entérine le « coup d'éclat ». Bilan, il y aura bien des socialistes ailleurs au mieux ils seront dissidents au pire le parti ne choisira personne et donc Georges Frêche pourra se prévaloir de 28 % d'intentions de vote au lieu de 18 %.

« Human Bomb » explose en Septimanie. C'est l'effet dévastateur de la déclaration de Paul Alliès qui remet cette stratégie en cause et renvoie Georges Frêche aux limites de sa tactique. Le PS a choisi et donc la tactique évolue. Qui ira contre son parti (et son avenir politique) parmi les supporteurs frêchistes ? La liste de l'Hérault y répond : personne. Les colistiers sont soit sans mandat autonome, soit déjà très âgés, aucun n'est porteur d'avenir. Dans les autres départements importants (Gard, PO et Aude), les listes reflètent soit des leaderships institutionnels (Gard et PO), soit des luttes de territoire (Aude), leurs points convergents, elles sont centrées sur des problèmes fédéraux qui peuvent passer d'une liste Frêche à une liste socialiste voir à une liste de gauche unie sans que cela modife fortement les arbitrages.

Que reste-t-il à Georges Frêche pour sauver sa stratégie et tenir ses alliés (les supplétifs socialistes) ? Disqualifier le messager et faire donner la Garde ! Faire passer Paul Alliès pour un dandy est une chose, trouver un secrétaire national qui se range derrière Frêche (et donc se positionne contre Martine Aubry) en est une autre. La Garde est-elle en train de se rendre ?

Un dernier constat, ce n'est pas seulement l'importance de la pique qui compte, en effet un « coup d'épingle » peut aussi bien tuer qu'un coup de lance, c'est la nature du poison qui importe en écoutant les réactions, on est loin du poisson d'avril, « Human Bomb » c'est du curare.


29/11/2009
57 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 175 autres membres

Design by Kulko et krek : kits graphiques