Rénovons le PS en Languedoc

Résultats du 1er tour : quelle anlyse en tirer ?

 

On ne pourra pas dire que les sondages se sont trompés cette fois-ci. Au final, le FN est très fort en Languedoc, notamment dans les trois départements des PO, du Gard et de l'Hérault. Dans le match pour la 2e place, c'est Delga qui rafle finalement la mise, profitant de l'effondrement de Reynié et d'un petit vote utile qui n'était pas forcément attendu.

 

Comme au plan national, la droite se fait voler sa victoire, une partie de son électorat se faisant aspirer par le FN. La région est désormais hors de portée de la droite, le PS ayant beaucoup plus de réserves de voix. Il reste à savoir ce que va faire cet électorat de droite, voter Reynié, rester à la maison, basculer au FN, voter PS.... Sûrement un peu des quatre, il reste juste à connaître les proportions...

 

Le FN tape très fort. En fait, il n'y a rien d'étonnant. Les scores des départementales étaient déjà très importants. Le FN fait quelques points de plus. Si on fait le comparatif avec les départementales, il ne faut pas se faire d'illusion, il a encore des réserves de voix. De ce point de vue, autant que Reynié se maintienne. Cela permet en effet de geler sur la droite une partie d'un électorat qui pourrait très bien aller au FN.

 

A gauche,le PS s'en tire pas trop mal en arrivant 2e. Au regard des dynamiques du 1er tour, la probabilité est une victoire dimanche prochain. Par contre, quand on regarde de plus près les résultats, le PS se prend quand même quelques gifles notamment sur la façade littorale. Dans l'Hérault, le parti ne sort pas glorieux du match, devancé par Saurel sur Montpellier et la métropole et avec, sur le département un PS à 16% et Saurel juste à trois points derrière. La chance du PS, s'est nos réserves de voix à gauche. On ne peut que se féliciter qu'Onesta et Saurel sauvent la mise avec 10 et 5%, cela limite les frustrations. Il reste maintenant à définir une nouvelle liste pour le 2e tour. Onesta est pour, mais il ne lâchera rien dans la négociation. Reste à savoir ce que fera Saurel qui, avec 5%, peut fusionner. A ce jour, on a deux positions dans son entourage. La première est pour un accord avec le PS, la seconde est pour un simple appel à faire barrage au FN. Il reste à savoir qu'elle option choisira Saurel. On devrait être fixé en début d'après midi.

 

Pour Onesta, on a la déception de ne pouvoir concurrencer le PS. Mais c'est la seule liste à la gauche du PS en capacité au niveau national se de maintenir au 2e tour.

 

Pour ce qui est de Saurel, finalement, c'est un échec et une victoire. 5%, il sauve la mise symbolique et financière. Mais il fait un score régional très bas, parce que, comme on pouvait s'y attendre, sa candidature a peu pris en Midi Pyrénées et dans une partie du Languedoc. Par contre, sur Montpellier et la métropole, il gagne le match à gauche, finissant devant toutes les autres composantes de la gauche et 1er sur la ville devant le FN. Montpellier, l'ancien fief du PS ne l'est plus, avec un PS à 6 points derrière Saurel. On attend les analyses de nos cadres montpelliérains sur ce résultat. On va sûrement nous dire que c'est la faute aux militants...



07/12/2015
14 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 165 autres membres

Design by Kulko et krek : kits graphiques