Rénovons le PS en Languedoc

Le bureau fédéral lance la préparation des législatives

Mercredi 28 septembre, le bureau fédéral de la fédération PS de l'Hérault, après de longues semaines d'inaction, a été réactivé pour débattre de l'organisation des futures élections législatives. L’ordre du jour était relatif aux élections législatives. Cette réunion était attendue puisque c’est la semaine prochaine que le PS officialisera la liste des circonscriptions législatives féminisées.

 

Pour ce qui est de cette question, le bureau fédéral propose 4 circonscriptions féminisées sur 9. Il s’agit de la 2e et de la 3e (déjà féminines), de la 6e et de la 5e. Cela officialise le choix de Kléber Mesquida de ne pas se représenter (en tout cas comme titulaire).

 

Pour ce qui est des accords électoraux, trois questions faisaient débat. Un accord avec EELV, un avec les radicaux, le dernier avec Saurel.

 

Pour ce qui est d’EELV, en l’absence d’accord national, des discussions seront conduites par une délégation du BF avec les responsables régionaux d’EELV. Plusieurs membres du BF, de ce point de vue, ne sont pas hostiles à reconduire Roumégas pour des raisons multiples (limiter les candidats de gauche aux législatives, préparation de l’unité de la gauche sont Montpellier pour les municipales, etc.). il reste à savoir ce que sera la position d’EELV, la tendance Roumégas étant minoritaire à l’échelle régionale.

 

Pour les radicaux, on ne part pas sur le principe d’un accord. Beaucoup pensaient qu’on laisserait la 6e circonscription à ces derniers. La position de Bourgi n’est pas celle-là. Il souhaite un candidat PS ou plutôt une candidate puisque la circonscription est féminisée. La candidature à l’investiture de Dolorès Roqué est déjà sur les rails.

 

Enfin, il a fallu traiter la question d’un éventuel accord avec Philippe Saurel. Le principe qui a été acté est qu’une délégation rencontrera Philippe Saurel pour aborder la question. Le BF, par ailleurs, a posé un cadre au débat. Un éventuel accord ne peut porter que sur l’ensemble des circonscriptions montpelliéraines, c’est à dire les 1er, 2e, 3e, 8e et 9e. Pour être clair, un accord sur la seule 2e circonscription est exclu. Pour tout dire, on a du mal à croire que ce type d’accord puisse voir le jour.

 

Enfin, pour rappel, comme le précise la circulaire nationale, toute candidature doit présenter un ticket complet (titulaire-suppléant).

 

 



30/09/2016
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 156 autres membres

Design by Kulko et krek : kits graphiques