Rénovons le PS en Languedoc

La nouvelle carte de l'intercommunalité

 

Ce devait être le big bang territorial.... La loi de réforme des collectivités territoriales de décembre 2010 avait prévu d'accélérer de manière conséquente la réfonte des intercommunalités. L'outil majeur était le nouveau schéma départemental de coopération intercommunale qui permettait au préfet de restructurer l'intercommunalité en 2012 et surtout 2013 (nouveaux périmètres imposés).

 

La nouvelle carte, adoptée le 5 décembre 2011, montre que le bras de fer entre d'un côté le préfet et la droite et de l'autre les collectivités de gauche débouche sur un KO de la droite. Il est vrai que depuis la veste des sénatoriales, le Premier ministre avait lâché du lest et demandé aux préfets de mettre la pédale douce. Par ailleurs, dans l'Hérault, le conseil général détenait dès le départ les 2/3 des voix nécessaires pour bloquer le projet du préfet. Il a donc emporté le combat.

 

Concrètement, à l'est d'une ligne Lodève / Agde, rien ne change ou quasiment rien (disparition de la petite communauté de Ceps et Sylve). Autour de Montpellier, la situation reste figée. Autour du bassin de Thau, le projet de création d'une agglo Agde / Sète est abandonné. Le projet du député maire d'Agde prévoyait une grande agglo englobant une grande partie de sa circonscription législative et majoritairement à droite. Le maire d'Agde a été renvoyé dans les cordes et ce projet a été rejeté et on reste donc sur un status quo. On peut néanmoins regretter qu'on n'ait pas fusionné l'agglo de Sète / frontignan avec la communauté de communes de Mèze.

 

À l'ouest de la ligne Lodève / Agde, les évolutions sont plus significatives. Il fallait d'abord régler le cas de quelques intercommunalités trop petites et de communes isolées à ce jour membres d'aucune communauté de communes (dans la région de Bédarieux (Bédarieux, Pézenes, carlencas et Levas, Le poujol)). Concrètement, les changements les plus conséquents ont lieu au nord de Béziers avec la disparition de 8 communautés de communes pour n'en laisser subsister que deux : aux portes de Béziers,trois communautés fusionnent pour créer une nouvelle structure de 13 000 habitants. Plus au nord, on crée une nouvelle structure qui englobe le secteur Bédarieux / Lunas / St Gervais et qui forme un ensemble de plus de 15 000 habitants. Enfin, à l'ouest de Béziers, les communautés de communes de Capestang et St Chinian fusionnent (17 000 habitants). Par contre, l'agglo de Béziers ne s'étend pas. Il faut dire que rejoindre Béziers, cela ne fait pas forcément rêver....et Couderc encore moins !

 

Voir la CARTE (source  préfecture de l'Hérault)



17/12/2011
22 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 175 autres membres

Design by Kulko et krek : kits graphiques