Rénovons le PS en Languedoc

Haro sur la directive travailleurs détachés (sic)

 

Macron fait son tour d'Europe pour vendre à ses partenaires la nécessité de réviser la directive travailleurs détachés. La main sur le cœur, le président met en avant la nécessité de lutter contre le dumping social permis par le texte. Bien. Pourquoi pas ? Mais un petit rappel s'impose. En 2005, lors du débat sur le traité constitutionnel européen, on avait déjà abordé cette question. A l'époque, on parlait de la directive Bolkestein et du fameux plombier polonais. Ce texte a, depuis, changé d'appellation pour devenir la directive travailleurs détachés. C'est donc le texte qui est remis en débat aujourd'hui. On notera qu'en 2005 ceux qui dénonçaient les risques de cette directive étaient taxés d'europhobes et que les textes européens ne pouvaient jouer contre les salariés. L'élite politique d'alors nous expliquait qu'on se trompait. Aujourd'hui, c'est la même qui nous dit exactement le contraire. A quand un mea culpa ? C'est peut-être trop demander... ,



27/08/2017
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 156 autres membres

Design by Kulko et krek : kits graphiques