Rénovons le PS en Languedoc

Brèves des régionales

 

 

Ils y sont arrivés ! Blanc s’est fait dégagé de la liste régionale. On avait du mal à y croire tellement le sénateur de Lozère a l’habitude de planter ses griffes pour garder son emprise politique sur la Lozère. Ne croyez pas que c’est la question de l’alliance FN-Droite de 1998-2004 qui a été la cause de tout cela. D’une part, pour l’UMP, ce n’est pas une vraie question notamment quand on voit les tournures actuelles du débat sur l’identité nationale. D’autre part, plusieurs cadres de l’UMP candidats en 2010 ont fait partie de cette majorité alliée au FN, Couderc en premier lieu. Non, l’enjeu est de renouveler l’UMP lozérienne et la liste UMP en sortant le vieux satrape local.

 

Pendant ce temps, le Modem est à la peine. Les dissensions se multiplient. En région, CAP 21 a claqué la porte pour Europe Ecologie. Ailleurs, en Bretagne notamment, plusieurs cadres importants, notamment les élus, se rapprochent d’Arthuis pour refonder l’UDF canal historique plutôt que le Nouveau Centre. Régionalement, le Modem a du mal à choisir sa position. Plusieurs raisons à cela. La première est que Bayrou a annoncé que le Modem national ne soutiendra financièrement que les listes susceptibles de réaliser plus de 5% des voix. À priori, le Languedoc ne rentre pas dans cette catégorie. C’est le risque de la double peine pour le Modem régional : payer une campagne et être sous le seuil des 5%. Ce n’est pas pour rien que les propos de Dufour restent plein de retenue aujourd’hui sur France 3 sur ce que sera la position définitive du Modem. Deux options existent : l’autonomie ou intégrer la liste Frêche, option qu’il n’est pas pensable d’aborder avant le3 décembre… 

 



28/11/2009
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 173 autres membres

Design by Kulko et krek : kits graphiques