Rénovons le PS en Languedoc

Présidentielle 2017 : une conjoncture politique entre doute et imprévisibilité

 

Février 2017... Encore un peu plus de deux mois de campagne et une situation politique inédite à plus d'un titre. Normalement, à cette période de la campagne, on devrait avoir une vision claire de la compétition électorale. On n'est pas, en 2017, sûr d'avoir en lice l'offre politique définitive. La situation de Fillon laisse planer une incertitude structurelle. Certes, l'UMP est coincée. Comme le disait l'un de ses élus, "on est dans tous dans l'avion, Fillon est seul aux commandes et il a verrouillé l'accès à la cabine de pilotage". C'est peu dire qu'au fur et à mesure que Fillon descend dans les sondages, l'engouement des cadres de LR  pour cette campagne en subit le contrecoup. Quand on pense que cette campagne semblait jouée d'avance pour la droite en décembre... Les Républicains ne peuvent, pour autant, que continuer à soutenir un candidat qui a déjà largement attaqué son budget de campagne et semble vouloir aller jusqu'au bout. Il reste néanmoins l'hypothèse d'une nouvelle candidature "sauvage" à droite qui pourrait changer la donne. Mais pour cela, faut-il encore pouvoir, en un mois, trouver 500 signatures... On imagine que cela doit mouliner à droite notamment avec la perspective de faire, pour un outsider, le hold-up du siècle...

 

Le fait est que cette situation est fondamentalement déstabilisante pour les candidats en lice qui doivent définir très rapidement leurs lignes de campagne et leurs adversaires principaux. Le dilemme est que la situation est instable. Une partie de l'électorat n'est pas sûre de son choix et le rapport de forces entre candidats peut fondamentalement évoluer en quinze jours. Une grande partie de cette incertitude vient notamment de la possibilité d'anticiper ce que peut être la trajectoire de Macron. Un phénomène qui va se dégonfler ou une dynamique qui va s'amplifier ? De même, quelle peut être l'avenir de Fillon ? Une chute définitive ou pas ? Observera-t-on des dynamiques de vote utile ou pas ? Si oui, dans quel ordre de grandeur ? Enfin, quels seront les centres d'intérêt des électeurs au cours de cette campagne ? Autant dire qu'il ne va pas falloir se louper en terme de stratégie. Un vrai pari sur l'avenir...

 

L'autre donnée majeure est la faiblesse inédite actuelle des deux grands partis de gouvernement. Cumulés, les scores donnés pour le PS et LR ne dépasse pas les 35%. Une chute vertigineuse qui en dit long sur l'efficacité politique de nos organisations politiques et qui ouvre de nouveaux espaces politiques. A la gauche du PS, Mélenchon se tasse mais se maintient à un niveau élevé. Ce potentiel explique sa volonté d'aller jusqu'au bout. Le centre atteint un potentiel inédit et peut, sur le papier l'emporter alors que le FN engrange des voix. Cette instabilité rend difficilement prévisible le résultat. Tout est possible... De la victoire du PS à celle de Macron en passant par celle de la droite ou du FN. C'est dire...

 

le mois de Mars va permettre d'éclaircir le jeu. EELV va se retirer du jeu, faute des 500 signatures... Un bonus pour le PS. Mais  un moment important va être la présentation du projet de Macron. Il a été, jusque là, suffisamment habile pour rester dans l'ambiguïté. Mais cette posture ne peut durer et ses principaux concurrents l'attendent pour décrédibiliser cette nouvelle offre politique. Pour autant, cette question programmatique est à double tranchant. Même si les partis de gouvernement peuvent bénéficier d'un a priori gestionnaire, leurs projets souffrent, en l'état actuel des choses, d'une certain  dose d'approximation. Quitte à attaquer Macron sur cette question, il faudra aussi être prêt à aborder ce débat . Enfin, la question du programme n'est que l'une des questions sur lesquelles se jouera la présidentielle. Une chose à ne pas oublier...



12/02/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 154 autres membres

Design by Kulko et krek : kits graphiques